DIQUE MUSEO

Concours international / projet primé (5rd place, 1er européen)

vue-axo-3D-ok

QUOI: musée d’art contemporain 0
OÙ: Buenos Aires 0

COMBIEN: NC 0

QUAND: Juillet 2012

 

 L’art contemporain est par essence un art populaire. C’est une expression de l’esprit qui s’ouvre sur l’extérieur, sort des échelles et formes standard. Exposer l’art contemporain, c’est d’abord permettre aux œuvres de se présenter avec leur pluralité, leur originalité et de s’offrir à tous.

 

Créer aujourd’hui un musée d’art contemporain, c’est penser un espace aux multiples fonctions, des lieux d’exposition hors des classiques mais aussi permettre à l’art de sortir des murs du musée.

 

Dans le contexte de Puerto Madero, quartier enclavé derrière un faisceau routier qui l’isole du cœur historique et du centre ville, ce musée devait être un pont, une passerelle. Une passerelle au sens littéral, lien entre un quartier en devenir et une ville au passé riche. Une passerelle aussi au sens poétique, lieu d’exposition, d’expression scénique, point de départ de l’art qui se diffuse et s’étend vers la ville et le rio.

 

S’intégrer au quartier, penser l’insertion dans le bâti environnant, revenait à s’inscrire dans le gabarit des hangars qui rythment le quai. Mêlant cet objectif à la nécessité que ce musée soit aussi une place, un lien, il est apparut évident de le soulever du sol. Lui donner de la hauteur pour créer du vide, de l’espace public, un lieu pour l’art mais aussi une connexion à la ville.

 

Le volume élevé se devait d’être facilement lisible, avec une volumétrie simple et une expression radicale. Elément structurel et signal dans le paysage, la tour pénètre la grand volume d’exposition, le soutient tout en offrant espaces techniques et salles d’exposition de dimension plus réduite. L’ensemble est ainsi bien plus qu’un espace d’exposition. C’est une multiplicité de volumes dédiés à la création, un lieu unique, ouvert aux citoyens comme aux visiteurs, ouvert sur le monde et sur la ville.